• Analyse des projets de modification du décret organique du CNRS par SUD Recherche

    A lire ici

    Ce projet vise à modifier en profondeur le décret « fondateur » du CNRS. S'il n’est porteur d’aucune surprise majeure1, il reste une pièce majeure des bouleversements voulus par le gouvernement en officialisant un changement en profondeur de l'organisme.
    Toutes les modifications sont soit la mise en règle d’états de fait (organisation en instituts) soit la mise en musique d’évolutions prédites (SG transformé en directeur adjoint administratif, recadrage du rôle d’évaluateur etc.).
    Depuis des mois (et même des années maintenant), l'alerte avait été donnée : le CNRS doit se transformer en une série d'agences distribuant des moyens (financiers, technologiques et de main main-d'oeuvre), contrôlées par le gouvernement, et non plus être un organisme émanant de l'État (censé représenter l'ensemble de la nation alors que le gouvernement ne représente qu'une majorité politique).
    Organisé autour de la science via les départements, le CNRS fonctionnait sur un flux scientifique ascendant de sa base (ses unités) vers les départements et les Conseils Scientifiques de Départements (CSD) et un flux descendant de moyens et d’orientation basée sur les avis du CoNRS , des CSD et du Conseil Scientifique. L’administration venait en support.

    Tags Tags : , , , ,