• Compte rendu de l'AG de l'institut de géographie

    Appelée par le comité de mobilisation elle s'est tenue aujourd'hui mardi à 11h à l'IG, après une assemblée générale des professeurs qui a voté notammment la non-défaillance, la non-évaluation pendant la grève, que le programme d'évaluation qui sera mis en place après la grève soit adapté aux enseignements fournis effectivement après la grève (en "concertation" avec les étudiants présents lors de la reprise des cours), que les cours et td soient délocalisables même si aucun engagement écrit ne sera pris par l'UFR, la poursuite de la rétention des notes. A l'AG commune de 11h étaient présents environ 160 étudiants et professeurs au meilleur moment (même si les effectifs sont demeurés à peu près constants du début à la fin) dont une minorité issus de l'université P-IV.
     
    Après un point de bilan très court et un point de débat/perspectives plus long, au cours duquel les premières oppositions entre étudiants et avec les professeurs ont vu le jour, un second point de débat d'une heure et demi a été nécessaire avant de passer aux votes pour définir le contenu de la "grève active", l'opportunité de recourir ou non à la "grève totale", à la fermeture du site, à la grève administrative. Les prises de paroles les plus radicales se sont faites dans le cadre de l'opposition entre l'acception du concept de "grève" par les enseignants et celle de certains étudiants, l'AG ayant été désertée avant les votes par une grande partie des professeurs.
     
    A l'issue des votes c'est l'acception du concept de grève active des étudiants qui a été retenue, à savoir : la poursuite de la grève, la suppression des TD et des CM, le maintien de l'organisation de conférences/débats qui doivent faire vivre la grève sur l'IG et devenir son planning alternatif (qui remplace le planning officiel). Les conférences/débats pourront avoir lieu à l'horaire des enseignements traditionnels, selon les choix et les possibilités des intervenants, de même qu'ils pourront avoir lieu à un horaire différent ou en extérieur. La tenue d'un comité de mobilisation permanent a également été votée, avec réunion à échéances fixes (lundi, mercredi et vendredi à 10h).
     
     
    Ce flamboyant appel est malgré tout à nuancer face à la réalité de terrain, chère aux géographes, après l'AG se sont tenus trois cours différents dans les amphis de l'IG, et si faute il y a, elle incombe difficilement aux seuls professeurs étant donné que de nombreux étudiants y participaient (tous ceux des enseignements concernés ou presque) alors que peu de temps auparavant ils se trouvaient en AG. Par ailleurs, la réunion du comité s'étant faite dans un amphi en lieu et place du cours qui devait s'y tenir (conformément aux décisions de la même AG...), les étudiants de l'enseignement concerné ont quitté l'amphi avec leur professeur, qui dénonça vaillamment cette "prise d'assaut".


    Tags Tags : , , , ,