• Création de bourses étudiantes récompensant des efforts d’intégration - AFP

    Le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale, Eric Besson, a annoncé lundi la création de bourses étudiantes récompensant des jeunes ayant fait des "efforts exceptionnels d'intégration".

     
    Ce dispositif, a expliqué le ministre au cours d'une conférence de presse, concerne des jeunes issus de l'immigration qui n'étaient pas francophones au départ, et qui ont obtenu une mention bien ou très bien au bac 2009. Ils doivent avoir été inscrits dans des classes d'initiation ou d'accueil (CLIN ou CLA) où ils ont appris le français avant d'intégrer une scolarité "normale".

     
    Cette allocation "parcours de réussite professionnelle", qui concernera 200 jeunes par an est d'un montant de de 2.400 euros par personne et par an et peut être perçue pendant 3 ans. 200 nouveaux boursiers seront choisis en 2010 et 2011.

     
    Les béficiaires de cette aide s'engagent dans des études supérieures en institut universitaire de technologie (IUT), en section de techniciens supérieurs (STS) ou en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE), précise le texte signé par les ministres du budget, de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de l'immigration.

     
    Cette bourse, a déclaré Eric Besson, "est le premier dispositif qui accorde une aide supplémentaire aux jeunes issus de l'immigration qui font face à des difficultés particulières d'adaptation culturelle et linguistique et qui démontrent par leurs résultats scolaires une volonté exceptionnelle d'intégration". Elle s'ajoute, a-t-il indiqué, aux bourses étudiantes déjà mises en place sur la base de critères sociaux.

     
    "En donnant plus à ceux qui ont moins, en accordant une aide supplémentaire à ceux qui partent de plus loin, nous rétablissons la véritable égalité républicaine. Le meilleur moyen de lutte contre le communautarisme est de faire en sorte que la République tienne ses promesses. En accordant une aide supplémentaire aux enfants des familles immigrées qui connaissent les plus grandes difficultés d'adaptation culturelle et linguistique et qui démontrent, par leurs résultats scolaires, leur volonté d'intégration, la République tient ses promesses", a déclaré le ministre devant un groupe de collégiens et lycéens inscrits dans les classes d'accueil du lycée Paul Valéry dans le 12ème arrondissement de Paris.

    Tags Tags : , , , ,