• La loi LRU redessine la gouvernance des universités françaises. Au 1er janvier 2010, 51 universités, 3 Instituts nationaux polytechniques et 3 Ecoles normales supérieures seront dits « autonomes ». Deux ans après l’adoption de cette loi sur l’autonomie (dite loi LRU) et sept mois après le passage des 18 premières universités à ce régime, Educpros vous propose un panorama des changements entamés.

    Après un bilan de la loi LRU et un état des débats suscités par sa mise en oeuvre, nous avons sélectionnés les articles parus depuis deux ans sur Educpros sur les transformations à l’œuvre concernant le budget des universités, les ressources humaines, les fondations, la mission d’insertion professionnelle ou encore l’immobilier

    Le dossier ici: http://www.educpros.fr/detail-article/h/fa59667ca2/a/autonomie-des-universites-retour-sur-deux-ans-de-loi-lru.html

  • Décrets "masterisation" (parus le 28 juillet 2009) :

    Décret n° 2009-913 du 28 juillet 2009 portant modification du décret n° 70-738 du 12 août 1970 relatif au statut particulier des conseillers principaux d’éducation

    Décret n° 2009-914 du 28 juillet 2009 portant modification du décret n° 72-580 du 4 juillet 1972 relatif au statut particulier des professeurs agrégés de l’enseignement du second degré

    Décret n° 2009-915 du 28 juillet 2009 portant modification du décret n° 72-581 du 4 juillet 1972 relatif au statut particulier des professeurs certifiés

    Décret n° 2009-916 du 28 juillet 2009 portant modification du décret n° 80-627 du 4 août 1980 relatif au statut particulier des professeurs d’éducation physique et sportive

    Décret n° 2009-917 du 28 juillet 2009 portant modification du décret n° 90-680 du 1er août 1990 relatif au statut particulier des professeurs des écoles

    Décret n° 2009-918 du 28 juillet 2009 portant modification du décret n° 92-1189 du 6 novembre 1992 relatif au statut particulier des professeurs de lycée professionnel


    Source et suite ici sur Sauvons l'université

  • Rapport à télécharger ici

  • A lire ici

    Ce projet vise à modifier en profondeur le décret « fondateur » du CNRS. S'il n’est porteur d’aucune surprise majeure1, il reste une pièce majeure des bouleversements voulus par le gouvernement en officialisant un changement en profondeur de l'organisme.
    Toutes les modifications sont soit la mise en règle d’états de fait (organisation en instituts) soit la mise en musique d’évolutions prédites (SG transformé en directeur adjoint administratif, recadrage du rôle d’évaluateur etc.).
    Depuis des mois (et même des années maintenant), l'alerte avait été donnée : le CNRS doit se transformer en une série d'agences distribuant des moyens (financiers, technologiques et de main main-d'oeuvre), contrôlées par le gouvernement, et non plus être un organisme émanant de l'État (censé représenter l'ensemble de la nation alors que le gouvernement ne représente qu'une majorité politique).
    Organisé autour de la science via les départements, le CNRS fonctionnait sur un flux scientifique ascendant de sa base (ses unités) vers les départements et les Conseils Scientifiques de Départements (CSD) et un flux descendant de moyens et d’orientation basée sur les avis du CoNRS , des CSD et du Conseil Scientifique. L’administration venait en support.

  • Modalités d’inscription et de validation de l’année universitaire 2009-2010 des étudiants préparant la session 2010 des concours des métiers de l’enseignement (Circulaire de la DGES, 5 juin 2009)
     
    Le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche vient de faire parvenir aux universités une circulaire sur les "modalités d'inscription et de validation de l'année universitaire 2009-2010 des étudiants préparant la session 2010 des concours d'enseignement". Cette circulaire parvient alors que les projets de décrets ne sont pas encore passés au CSFPE, et donc pas publiés. Conformément à ce qui avait été indiqué dans les groupes de travail, les reçus au concours titulaires de la seule licence se verront validés une année de M1 et pourront donc être installés comme fonctionnaires stagiaires . 

    Télécharger le doc ici: 




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique