• Le CNRS réorganisé en dix instituts thématiques - NouvelObs

    C'’est dans un contexte de tensions très fortes entre le gouvernement et le monde de la recherche et des universités que le conseil d’administration du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) s’est tenu le 25 juin dernier, au CERN, à Genève. 

    Une ‘délocalisation’ du CA dénoncée par les représentants du personnel comme une fuite de la direction face à la mobilisation des chercheurs contre les réformes mises en œuvre par Valérie Pécresse, ministre de la recherche. 

    Ce conseil d’administration devait en effet voter le contrat d’objectifs de l’organisme 2009-2013. Ce texte promettait de modifier profondément l’organisation du CNRS, le plus important établissement public de recherche en France (il emploie plus de 25.000 personnes au total). Le démantèlement que craignaient les chercheurs n’a pas eu lieu mais ils ne baissent pas la garde pour autant (lire l’entretien avec Rémy Mosseri, physicien au CNRS et porte-parole d’un comité de coordination, le C3N).

    Le contrat a été adopté par 15 voix contre six. Le CNRS sera redécoupé en dix instituts disciplinaires qui demeurent sous l’autorité de l’établissement. Quant au budget et à l’emploi, ils doivent rester stable, d’après ce qui a été annoncé lors de ce CA.

    Dans un communiqué intersyndical (SGEN-CFDT, SNCS-FSU et SNTRS-CGT), les quatre élus représentants du personnel ont expliqué qu’ils étaient opposés à ce contrat d’objectifs qui, selon eux, porte «en germe l’éclatement et la perte d’autonomie» du CNRS et «conduit au renforcement inexorable du pilotage de la recherche par le ministère».

    Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/20090630.OBS2578/le_cnrs_reorganise_en_dix_instituts_thematiques.html 

    Tags Tags : , , , ,