• Lettre ouverte d'une étudiante à Valérie Pécresse - Mediapart

    Madame ,

    Je viens de lire que vous souhaiteriez nous "protéger" pour nous "permettre de rattraper les cours et de passer les épreuves».

    Madame, sachez ceci :

    - si j'ai besoin d'une "protection", c'est d'une protection sociale, solidaire, c'est celle du service public que je réclame et pour laquelle nous nous battons. Or cette protection-là, Sarkozy la met en pièces ! 

    - les enseignants sont des gens responsables, bien plus que vous et celui à qui vous rendez des comptes et dont vous suivez scrupuleusement la ligne.

    Permettez moi de vous dire qu'en tant que citoyenne, je suis outrée de la manière dont vous, vos services et naturellement l'hôte de l'Elysée, puisqu'il s'occupe de tout, avez traité et continuez de le faire, la lutte des enseignants-chercheurs et celles des étudiants solidaires.

    Vous faites preuve d'un incroyable mépris.

    Car enfin ne voyez-vous pas que de cette réforme-là, idéologique, dictée par le "tout marché ",  instaurant cette ineptie de l'"économie de la connaissance", imposée brutalement, cyniquement, nous n'en voulons pas ?

    Vous vous êtes mis la quasi-totalité de la communauté universitaire à dos, vous avez fait la sourde oreille, et maintenant vous avez l'incommensurable culot de venir dire que vous voulez "protéger" les étudiants ?

    Nous en avons soupé de ce langage "sécuritaire".

    Gardez, Madame, vos prétentions et faites donc ce pour quoi vous êtes payée ( et bien payée !) : écouter, comprendre, analyser, et négocier. Vraiment.

     
    Source: http://www.mediapart.fr/club/blog/armelle-chevassu/030509/lettre-ouverte-d-une-etudiante-valerie-pecresse 


    Tags Tags : , , , ,