• MENACE SUR LE BAC : DES UNIVERSITAIRES REFUSENT DE PRÉSIDER LES JURY

    Si la grève ne suffit pas,bloquons le bac. Cette idée fait son chemin puisque des universitaires commencent à envoyer dans leurs rectorats des lettres refusant de siéger en jury de baccalauréat.

    Or, comme ce diplôme est considéré non seulement comme la fin du secondaire mais aussi comme sésame d’entrée dans le supérieur, il est obligatoirement décerné par un jury présidé par un universitaire (maître de conférence ou professeur) nommé par le recteur sur proposition du président de son université et non pas un professeur du secondaire. Une disposition toutefois atténuée par le fait que le vice-président du jury peut remplacer physiquement le président... mais la nomination de ce dernier est nécessaire à la constition du jury.
    Hier, 246 enseignants-chercheurs de l’université de Rouen ont envoyé une lettre à leur président d’université, refusant que leurs noms soient transmis au Rectorat pour présider les jury de bac. Il est probable que cette initiative sera suivie dans de nombreuses universités,

    {ajout à 11h : je viens de recevoir un courriel m’informant que l’assemblée générale des enseignants de l’UFR d’histoire de Paris-1 a voté hier un texte (lire en fin de note) se joignant à cette action.}

    tant l’exaspération des universitaires est grande, un sentiment dont témoignent de récentes décisions comme le vote de la continuation de la grève à l’UFR d’histoire de Paris-1 Panthéon Sorbonne ou le vote d’une occupation des locaux par une assemblée de 1200 étudiants à Strasbourg hier (source France Inter).

    La suite ici: http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2009/04/menace-sur-le-b.html 


    Tags Tags : , , , ,