• Paris 2, 4 et 6 se regroupent au sein du pôle universitaire "la Sorbonne" - AFP

    Les universités Paris-2 Panthéon-Assas, Paris-4 Sorbonne et Paris-6 Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) ont décidé de se regrouper dans le Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (Pres) "la Sorbonne", sous forme d'association, a annoncé Paris-2 jeudi dans un communiqué.

     
    "Le conseil d'administration de Paris-2 "a adopté à l'unanimité les statuts du Pres la Sorbonne l'associant aux universités" Paris-4 et UPMC et ce regroupement "prend la forme d'une association", selon le communiqué.
    "Ce regroupement permettra la mise en commun des différents moyens (notamment économiques) et l'élaboration et la conduite de projets d'intérêt commun", conclut Paris-2 Panthéon-Assas.
    Avant celui de Paris-2, les conseils d'administration de Paris-4 et 6 avaient déjà voté en ce sens.
    Interrogé par l'AFP sur le fait de fonder ce Pres sous la forme d'une association, le président d'Assas Louis Vogel a défendu ce choix.
    "On croit à cette formule, déjà utilisée par le Pres créé autour de l'université de Cergy. C'est celle qui nous va le mieux, elle est très souple, a beaucoup d'avantages, notamment permettre à chaque université de garder son indépendance, c'est même le seul moyen pour cela", a déclaré M. Vogel.
    "Elle permet le plus facilement de recevoir un nouveau membre, par exemple une école privée, et elle correspond au modèle international", a-t-il ajouté.
    Lundi, lors d'une conférence de presse consacrée à l'immobilier universitaire parisien, la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse avait dit que "la création des Pres sous la forme d'un Etablissement public de coopération scientifique (EPCS)" était "un préalable pour qu'ils disposent d'une dotation en capital au titre de l'opération Campus" de rénovation immobilière.
    "On ne peut pas donner des centaines de millions d'euros à gérer à une association", avait-elle ajouté.
    "Au lieu de mettre une couche d'administration nouvelle au-dessus des universités, les universités vont gérer elles-mêmes le Pres. Ce n'est pas un geste de défiance vis-à-vis de la ministre, c'est ce qui nous va le mieux", a expliqué jeudi M. Vogel, ajoutant qu'"une association peut avoir un comptable public".
    Au ministère, on indiquait jeudi que la constitution de ce Pres était "un premier pas" mais on répétait que "pour bénéficier de l'opération Campus, il faut se constituer en établissement public de coopération scientifique".
    Mme Pécresse a plaidé lundi pour la constitution, d'ici la fin de l'année, de trois grands pôles universitaires à Paris.

    Source: http://www.vousnousils.fr/page.php?P=data/autour_de_nous/l_actualite_du_jour/depeches_de_l_educat/&key=20091008&key2=091008164931.fghpb33b.xml

    Tags Tags : , , , ,