• Pécresse estime le coût de la vie étudiante "stable", voire "à la baisse" - AFP

    Le coût de la vie étudiante est "relativement stable, voire même à la baisse", a déclaré mardi sur LCI la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse, en réponse aux organisations étudiantes Fage et Unef qui ont calculé ce coût en hausse de quelque 3%.

    "On a un coût de la vie qui aujourd'hui est relativement stable, de la vie étudiante, relativement stable, voire même à la baisse", a déclaré Mme Pécresse, ajoutant avoir "continué de faire un effort spécifique pour les étudiants et leur pouvoir d’achat" avec une hausse des montants des bourses.

    Selon la première organisation étudiante, l'Unef, le coût de la vie étudiante est en hausse de 3,2% par rapport à l'an dernier. La Fage, deuxième organisation, a calculé une hausse de 3% du coût de la rentrée, qui s'annonce selon elle "plus difficile que jamais" pour les étudiants.

    "Je ne partage pas l’analyse, les indicateurs qui sont publiés par la Fage, parce que les prix à la consommation baissent tous cette année. On est avec une inflation négative à -0,7%. Le coût d’un ordinateur portable, par exemple, baisse de 12%. Les loyers sont stables sur l’ensemble de la France, voire avec une tendance à la baisse", a ajouté Mme Pécresse sur LCI.

    La ministre a aussi rappelé avoir "livré 30.000 nouvelles chambres" de logement social étudiant en trois rentrées et augmenté en trois ans "de 13% les bourses des étudiants les plus démunis et de 6,5 % les autres bourses".

    Concernant le prêt étudiant qu'elle a lancé l'an dernier, Mme Pécresse a évoqué "plus de 4.000 prêts accordés".

    AFP

     

     


    Tags Tags : , , , ,