• Pécresse pour un vote à bulletin secret en cas de blocage

    La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a prôné lundi sur Radio Classique la "généralisation" de la consultation des étudiants "à bulletin secret" sur les mouvements de grève, pour éviter le blocage des universités par des mouvements minoritaires.

    "Tout le monde a le droit de faire grève. Le droit de grève est protégé par la Constitution. Ce qui est important, c'est, à chaque fois qu'il y a un blocage dans une université, de demander aux étudiants de voter, mais de voter tous, (avec) notamment la possibilité de faire un référendum électronique", a-t-elle dit.

    "Il y a la vraie démocratie, c'est quand on demande à tout le monde son avis, et il y a une démocratie qui est factice, c'est quand on met 100, 150 ou 300 jeunes dans une salle et on leur demande de voter à main levée", a-t-elle observé, ajoutant que "la vraie démocratie, c'est le vote à bulletin secret".

    Tout en affirmant qu'elle ne comptait rien imposer, elle a jugé que "l'important, c'est la possibilité de généraliser des consultations des étudiants, quand il y a un blocage, pour savoir s'ils ont envie d'étudier, car je crois que l'envie d'étudier est plus forte que l'envie de bloquer dans les universités françaises aujourd'hui".

    AFP


    Tags Tags : , , , ,