• Réforme de l'université : la marche des obstinés fait étape à Neuilly

    La marche des obstinés contre la réforme de l'université, partie jeudi de Chartres (Eure-et-Loir) à l'initiative d'enseignants-chercheurs et étudiants, a fait étape dimanche devant la mairie de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), a constaté une journaliste de l'AFP.

    Une vingtaine de personnes ont participé, durant deux heures, à une ronde des obstinés, avant de reprendre la marche jusqu'au parvis de Beaubourg, à Paris, où elle s'achèvera.

    "L'objectif est de dialoguer dans un esprit d'ouverture. Le gouvernement s'obstine, nous aussi", a expliqué Théophile Gaudin, étudiant en licence de chimie à l'université de Rouen (Seine-Maritime).

    "Nous voulons montrer que, bien qu'il y ait les examens, nous n'abandonnons pas nos revendications", a ajouté Aniko Sebesteny, doctorante en anthropologie à l'université Paris X-Nanterre.

    Eric Lecerf, enseignant-chercheur en philosophie à l'université Paris VIII, l'un des organisateurs de la ronde infinie des obstinés, qui avait tourné 1.000 heures devant l'Hôtel de Ville de Paris, a rejoint la marche à Neuilly.

    "Nous nous heurtons toujours au même refus de dialoguer de la part du gouvernement. A la rentrée, la mobilisation va continuer, sous une autre forme", a-t-il souligné.

    La marche des obstinés, partie jeudi de Chartres, a fait étape le même soir à Epernon (Eure-et-Loir), vendredi à Maurepas (Yvelines) et samedi à Nanterre (Hauts-de-Seine).

    Cette marche, mise en place par trois étudiants et enseignants-chercheurs des universités de Caen (Calvados) et Rouen, a accueilli, selon les organisateurs, une cinquantaine de personnes entre Chartres et Neuilly.

    La marche des obstinés doit arriver devant le centre Georges-Pompidou dimanche à 19H00, et y organiser une ronde des obstinés.


    Tags Tags : , , , ,