• Répression à Lille2 - ça continue...

    Malgré le soutien apporté par plusieurs milliers de collègues dans toute la France (on peut toujours signer la pétition ici :http://4243.lapetition.be/), malgré nos propositions de négociation qui se sont heurtées à plusieurs fin de non recevoir, le président de Lille 2 se décide à mettre en application ses menaces et parle désormais dans un communiqué officiel de "prise en otage des étudiants" et de "viol des droits" pour qualifier le mouvement de retenue des notes. Vous apprécierez toute la mesure et la pondération de ces propos dans le communiqué officiel publié aujourd'hui sur le site de l'université et transmis à la presse :

    http://www.univ-lille2.fr/fr/actualites/detail-article/archive/2009/june/article/communique-de-la-presidence-du-5-mai-2009.html?tx_ttnews[backPid]=16&cHash=ace280914f

    Rappelons que les enseignants mobilisés demandent notamment pour restituer leurs notes que le président s'engage à ne pas appliquer la modulation des services, que les TD soient dédoublés au-delà de 25 étudiants=2 0(32,33 aujourd'hui), les amphis au delà de 400 (650 aujourd'hui...) et qu'une véritable politique de résorption de la précarité soit engagée, notamment pour les personnels administratifs où notre faculté détient des records.

    Vous pouvez adresser un message de protestation à Christian Sergheraert à l'adresse suivante: christian.sergheraert [a] univ-lille2.fr

    Vous pouvez également continuer d'envoyer vos promesses de contribution à la caisse de grève mise en place à l'adresse suivante : collectif_enseignants_lille2 [a] yahoo.fr

    Nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont déjà fait un geste, seule condition pour que nous puissions tenir.

    Source: le collectif des enseignants mobilisés de Lille 2

    Tags Tags : , , , ,