• Sortie de crise originale à l’université de Toulon

    UNE dizaine de grandes gueules de la contestation universitaire toulonnaise reçoivent ces jours-ci la lettre suivante, signée du Président de l’USTV Soi-même.

    Les ultra-gauchistes impliqués par ce courrier, qui se découvrent ce matin grévistes depuis le 2 février alors que leur hiérarchie directe ne les a jamais recensés comme tels, s’étonnent que la comptabilité prenne fin le 11 mai puisque le mouvement universitaire n’est à ce jour pas achevé. 98 jours de retenue de salaire seulement, ça fait un peu léger. Cela dit, comme la phrase débute par « À ce jour », tous les espoirs sont permis pour la suite.

    La suite ici: http://www.cuverville.org/breve78866.html 


    Tags Tags : , , , ,