• Stabilité du coût de la rentrée pour les étudiants selon le Ministère

    Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche précise que le coût de la rentrée pour les étudiants est stable par rapport à l’année dernière, au vu des indicateurs des prix.

    Communiqué - Valérie Pécresse
    25 août 2009

    Nette baisse des indices des prix à la consommation

    L’alimentation, les fournitures scolaires et les équipements informatiques, principaux postes de dépenses des étudiants sont généralement en baisse:

    Tableau : alimentation, fournitures scolaires, équipements

     

    Plus généralement, l’inflation observée, de juillet 2008 à juillet 2009, est de -0.7%.

     

    Stagnation des loyers

    Dans le parc CROUS, les loyers sont en stagnation. En effet, dans les immeubles qui n'ont pas connu de réhabilitation cette année, la hausse moyenne constatée est de 1,89 %, soit moins de 2 € par mois en moyenne. Quant aux immeubles ayant été réhabilités, leurs loyers seront révisés à hauteur de 2,2 % en moyenne (soit un peu plus de 2 euros par mois). Cette hausse  correspond à l’augmentation de la surface des chambres et à davantage de services à l’étudiant (Source : CNOUS au 15 août 2009).
    Pour rappel, le loyer moyen varie de 80 à 120 €  par mois après le versement des aides pour le logement (APL). Les loyers sont fixés par les conseils d’administration des CROUS qui délibèrent chaque année.

    Dans le parc locatif privé, depuis le début de l'année 2009, la hausse des loyers a connu un très fort ralentissement. A Paris par exemple, cette hausse est nulle, entre le 1er janvier 2008 et le 1er janvier 2009, pour les petites surfaces (studios) en locations courtes, privilégiées par les étudiants. Par ailleurs, la baisse tendancielle observée ces dernières années pour les loyers du privé en province se poursuit : près de 44 % des villes (soit deux fois plus que l'année précédente) ont même pu constater une baisse de leurs loyers (Source : OLAP Observatoire des Loyers de l’Agglomération Parisienne – 15 Août 2009).

     

    Très faible hausse des frais d’inscription

    La hausse des frais d’inscription est très faible (comprise entre 2 et 8 euros). Il s’agit de la plus faible hausse jamais effectuée (+ 1,55% en moyenne pondérée). Les boursiers (revenu imposable des parents < 32 000 € annuels) sont exemptés de frais d’inscription.

    Tableau  : coût de l'incription en fonction des diplômes

    Pour mémoire :
    - les frais de médecine préventive sont restés stables : 4, 58 €
    - les frais d’assurance maladie ont augmenté de 3 € (198 €).

     

    Augmentation modérée du prix du ticket Resto U

    Le prix du repas au Resto U a augmenté de  5 centimes (2,90 €), soit +1.72%.

     

    Compensation de la hausse du coût du transport en Ile-de-France

    Les transports en Ile-de-France augmentent de 3.5 % mais le ministère verse aux étudiants franciliens boursiers un complément transports de 153 €  par an.


    Source:http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid48658/stabilite-du-cout-de-la-rentree-pour-les-etudiants.html 


    Tags Tags : , , , ,