• Trafic de diplômes: de "graves irrégularités" à l'université de Toulon - AFP

    De "graves irrégularités" ont été constatées à l'université de Toulon, dans le cadre d'un trafic présumé de diplômes au bénéfice d'étudiants chinois, a annoncé mardi la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse en demandant la saisine de la section disciplinaire du conseil de l'université.

    "La responsabilité du président de l’université est engagée" dans ces irrégularités, selon les conclusions de l'enquête administrative qui avait été commandée par Mme Pécresse. Le rapport d'enquête "va être transmis au procureur de la République, dans le cadre de l’enquête judiciaire en cours", a-t-elle précisé dans un communiqué.

    La ministre, "après avoir reçu le rapport définitif (à l’issue de la phase contradictoire) de l’enquête administrative menée par l’inspection générale qui avait été missionnée à l’université de Toulon, a demandé au recteur de l’académie de Nice Christian Nique de saisir la section disciplinaire du conseil d’administration de l’université", selon le communiqué du ministère.

    "Le rapport de l’inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la Recherche a en effet mis en lumière de graves irrégularités dans l’application des textes réglementaires régissant la procédure d’admission des étudiants étrangers et de validation de leurs études à l’université Sud Toulon Var", ajoute le ministère.

    Mme Pécresse avait demandé le 14 avril une enquête administrative de "contrôle des conditions d’obtention de diplômes par des étudiants chinois".

    Une enquête judiciaire était aussi en cours depuis le printemps.

    Après la divulgation fin juillet par la presse d'un pré-rapport d'enquête sur ce trafic présumé, le président de l'université de Toulon Laroussi Oueslati s'était dit "choqué" de la publication.

    A l'université de Toulon, on précise que M. Oueslati et les trois vice-présidents de l'établissement étaient ce mardi au ministère.

    Au ministère, on confirme que M. Oueslati a été reçu mardi matin, avec ses vice-présidents, par le directeur général de l'enseignement supérieur et le directeur de cabinet adjoint de Mme Pécresse, "pour être informé du contenu du rapport d'enquête". Il était prévu initialement que le président de l'université vienne seul à ce rendez-vous, précise-t-on.

    AFP 


    Tags Tags : , , , ,