• Universités: l'UNEF interpelle Pécresse sur la mise en oeuvre du 10eme mois de bourse - Nouvel Obs/AFP

    L''UNEF s'interroge sur les conditions de mise en oeuvre du dixième mois de bourse annoncé le 29 septembre par Nicolas Sarkozy. "Rien ne semble avoir été prévu", dans le projet de loi de Finances 2010 pour la mise en oeuvre de cette mesure, écrit notamment le premier syndicat étudiant, dans une lettre ouverte adressée lundi à la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse.

     
    Lors de la présentation de son plan en faveur de l'insertion des jeunes, le 29 septembre, Nicolas Sarkozy a notamment annoncé le versement d'un mois de bourse supplémentaire pour les étudiants de milieu modeste, conditionné à l'allongement de l'année universitaire à 10 mois.

     
    "Tout d'abord, rien ne semble avoir été prévu dans le projet de loi de Finances pour dégager les 155 millions d'euros supplémentaires nécessaires à la mise en place de cet engagement présidentiel", écrit le président de l'UNEF Jean-Baptiste Prévost dans sa lettre à Valérie Pécresse.


    Par ailleurs, pour M. Prévost, "en annonçant le versement d'un dixième mois de bourse 'une fois la durée des formations effectivement étendue dans toutes les filières', le président conditionne son versement à des contreparties déjà existantes".


    "La durée effective des cours et obligations universitaires est d'ores et déjà de 10 mois pour les étudiants, qui supportent des dépenses de rentrée en constante augmentation et sans soutien financier de l'Etat en septembre", souligne le président de l'UNEF. "En effet, la totalité des étudiants reprennent leurs activités en septembre", ajoute-t-il.


    la suite ici: http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20091012.FAP7773/universites_lunef_interpelle_pecresse_sur_la_mise_en_oe.html 

    Tags Tags : , , , ,