• Valérie à la plage: "Les étudiants cajolés" - PresseOcean.fr

    Plus d'allocations, plus de bourses, plus de logements et un coup de pouce au budget de l'université nantaise.

    LA BAULE

    Sur la plage de La Baule, où elle passe ses vacances, Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche peaufine les mesures pour la rentrée universitaire. Interview exclusive.

    L'année passée a encore été agitée dans les facs. Les étudiants ne seraient pas contre quelques bonnes nouvelles.

    « Et j'en ai. Nous allons augmenter l'allocation logement à la rentrée. Le montant net imposable annuel du foyer fiscal pour l'obtention d'une bourse passera de 27 000 € à 32 000 €. L'allocation logement augmentera aussi, même si je ne peux pas donner de chiffres pour l'instant. Mais si j'augmente les allocations, je ne suis pas favorable à un revenu étudiant ».

    Pas facile de se loger quand on est étudiant. Vous allez développer les logements du Crous (1) ?

    « Le logement est la principale préoccupation des étudiants. C'est aussi mon combat. À Nantes, 97 studettes vont être livrées pour la rentrée. À Angers, nous mettons en place un partenariat avec les chantiers Bénéteau pour construire 150 chambres modulaires en bois. C'est très pratique, sympa et très design. Il y a aussi le conteneur : très en vogue au Havre, il peut aussi faire le bonheur des étudiants de Nantes et même de Saint-Nazaire si les villes se portent candidates ».

    Quels effets attendez-vous de la désignation de Nantes comme « campus prometteur ? »

    « Le plan campus, c'est 30 millions d'euros pour la rénovation du campus de Nantes, qui sera autonome à partir du 1er janvier 2010. Malheureusement, Le Mans a voté contre. Je l'avoue : lorsque nous avons recensé les 12 universités les plus innovantes, nous avons oublié Nantes. Pourquoi ? Parce qu'elle est plus petite. Je m'en excuse. Mais avec ce dispositif, Nantes disposera de plus de visibilité pour ses diplômes et bien sûr une attractivité renforcée. Je tiens aussi à souligner que le budget de fonctionnement de l'université de Nantes augmentera de 1 million d'euros ».

    Justement, que pouvez-vous garantir aux IUT de Nantes et de Saint-Nazaire, inquiets pour leurs budgets ?

    « Je leur dis de ne pas s'inquiéter. Le budget est maintenu pour 2009 et surtout pour 2010. Ce n'est pas parce que nous demandons l'autonomie des universités que les budgets vont baisser. Les IUT ont peur car l'État donne le rôle de surveillant aux universités. Ces dernières auront donc un oeil plus vigilant, contrairement à l'État qui se trouvait un peu plus loin ».

     

    La suite ici: http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_-Les-etudiants-cajoles-_9179-1041605_actu.Htm


    Tags Tags : , , , ,