• Valérie Pécresse tente de répondre au malaise dans les universités - FranceInfo 18 mai

    Entamé il y a 16 semaines, le mouvement de protestation des étudiants et enseignants chercheurs perdure encore dans une dizaine de campus. Des perturbations qui mettent en péril la tenue des examens de fin d’année.

     

    Pour répondre à ces inquiétudes, Valérie Pécresse, la Ministre de l’Enseignement Supérieur, a reçu aujourd’hui les responsables des principales organisations représentatives étudiantes. 
    Elle a annoncé qu’elle allait accorder un mois de bourse supplémentaire aux étudiants boursiers dont les examens vont être décalés en raison du conflit. Elle a annoncé également des dispositions relatives notamment au logement et au déroulement des épreuves. 
    Mais rien n’a été annoncé sur le motif du conflit, la réforme des universités

    Le détail des mesures annoncées avec Julie bloch-Lainé  (1'33")
     

    Sur les campus, l’opposition aux réformes du gouvernement reste forte et le malaise est toujours palpable dans plusieurs facultés en France. 
    A St Etienne, des étudiants ont entravé la reprise des cours… A l’université du Sud Toulon-Var, onze étudiants ont entamé une grève de la faim… 
    Et à Toulouse II, l’accès de la fac a de nouveau été bloqué ce matin par des étudiants. Le président de l’Université du Mirail a fait appel à une société privé pour dégager les accès des bâtiments. Sans succès. Le blocage se poursuit.

    Le reportage à l’Université du Mirail de Nathalie Col  (1'43")